top of page
  • Photo du rédacteurEmi

[Nutrition] Naturopathie : pratiques fondamentales & ingrédients à éviter

La nutrition naturopathique repose sur la conviction que le corps possède une force vitale qui peut être stimulée ou supprimée. Si les conditions sont réunies, le corps peut se guérir lui-même en s'attaquant aux causes profondes de la maladie plutôt qu'en se contentant de traiter les symptômes. Cette approche holistique se concentre sur la personne dans son ensemble, en posant des questions sur les origines et les causes sous-jacentes de la maladie. La prévention est primordiale et préférable à la guérison des maladies une fois qu'elles se sont déclarées.

 

Pratiques fondamentales de la nutrition naturopathique

 

Définition de l'alimentation :

La nourriture est toute substance nutritive que nous consommons pour maintenir la vie et la santé. Elle fournit les nutriments essentiels nécessaires à l'énergie, à la bonne santé et au bon fonctionnement de l'organisme.

 

Définition de l'aliment entier :

Les aliments complets sont ceux qui restent à l'état naturel, non transformés et non raffinés, exempts d'additifs ou de substances artificielles. Ils comprennent les fruits, les légumes, les céréales complètes, les noix et les graines.

 

Définition des aliments biologiques :

Les aliments biologiques sont produits sans engrais synthétiques, pesticides, irradiation, organismes génétiquement modifiés (OGM), hormones de croissance ou additifs pour l'alimentation du bétail. Ils mettent l'accent sur les pratiques culturales naturelles et le bien-être des animaux.


Pratiques fondamentales de la nutrition naturopathique


1.Manger des aliments entiers frais, saisonniers, cultivés localement et biologiques : en privilégiant ces aliments, on s'assure d'un apport optimal en nutriments tout en évitant les additifs et les pesticides nocifs. Les aliments locaux et saisonniers sont plus frais et plus nutritifs.

 

2. La qualité des aliments plutôt que la quantité : donner la priorité à la qualité des aliments garantit un apport plus important en nutriments.

 

3. Une bonne mastication : mâcher 20 fois chaque bouchée stimule la sécrétion d'enzymes et de sucs digestifs, facilitant ainsi la digestion et l'absorption.

 

4. Des repas structurés : se limiter à trois repas par jour permet de maintenir un niveau d'énergie équilibré et d'éviter les excès alimentaires.

 

5. L'hydratation : boire de l'eau en dehors des repas, au moins une demi-heure avant ou après, permet de ne pas diluer ou altérer les processus digestifs.

 

6. Éviter de manger tard le soir : ne pas manger tard avant de se coucher aide l'organisme à digérer les aliments plus efficacement et favorise un sommeil réparateur.

 

7. Restez correctement hydraté : une hydratation adéquate est essentielle pour toutes les fonctions corporelles.

 

8. Combiner correctement les aliments : une bonne combinaison d'aliments peut améliorer la digestion et l'absorption des nutriments.

 

9. Protéines végétaliennes et graisses saines : l'apport de protéines d'origine végétale et de graisses saines favorise la santé cardiaque, réduit l'inflammation et fournit des nutriments essentiels.

 



L'importance des aliments biologiques

Ils sont cultivés sans engrais ni pesticides de synthèse et évitent les produits chimiques nocifs tels que les régulateurs de croissance, les additifs pour l'alimentation du bétail, l'irradiation et les OGM. Ces pratiques favorisent un écosystème plus sain et réduisent l'exposition à des substances susceptibles de causer des problèmes de santé.

 

Comprendre les OGM

Les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont manipulés artificiellement en laboratoire, ce qui modifie leur ADN. Plusieurs études ont associé les OGM à des risques pour la santé, notamment l'infertilité, des problèmes immunitaires, un vieillissement accéléré, une régulation défectueuse de l'insuline et des modifications des principaux organes et du système gastro-intestinal. L'Académie américaine de médecine environnementale (AAEM) recommande d'éviter les aliments génétiquement modifiés.

 

Aliments et substances à éviter

La nutrition naturopathique conseille d'éviter tous les colorants, additifs, conservateurs, arômes, aliments cuits au micro-ondes, aliments OGM et « junk foods ». Des études, comme « The China Study » de Campbell & Campbell (2006), montrent que les régimes riches en aliments végétaux et pauvres en aliments d'origine animale sont associés à des taux plus faibles de cancers, de maladies cardiaques, de diabète et de maladies auto-immunes.

 

Pesticides et maladies

Les pesticides, y compris les herbicides, les fongicides et les insecticides, sont liés à divers risques pour la santé tels que le cancer, le diabète, les perturbations hormonales et les maladies neurologiques. Les polluants organiques persistants (POP) utilisés comme pesticides restent dans l'environnement longtemps après leur utilisation, posant des risques permanents pour la santé.

 

Le glyphosate, un ingrédient courant des désherbants est considéré comme un cancérogène probable par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Il est associé à l'asthme, aux allergies, aux pertes de mémoire et de coordination, au cancer, aux perturbations hormonales, aux problèmes de fertilité et aux malformations congénitales. Plus de 300 pesticides sont utilisés dans l'agriculture conventionnelle, mais si toute l'agriculture devenait biologique, l'utilisation des pesticides pourrait diminuer de 98 %.

 

Réduire l'exposition aux pesticides

Le lavage des fruits et légumes non biologiques est essentiel pour limiter l'exposition aux pesticides. Les faire tremper dans une solution de quatre volumes d'eau pour un volume de vinaigre blanc pendant 20 minutes, puis les rincer à l'eau claire, permet d'éliminer les pesticides de surface. Le bicarbonate de soude peut également être utilisé comme alternative.

 

Additifs alimentaires et conservateurs

De nombreux additifs et conservateurs alimentaires, tels que le benzoate de sodium et les nitrates/nitrites, sont liés à des problèmes de santé tels que l'hyperactivité, le cancer et les allergies. Il est important de lire attentivement les étiquettes des aliments et d'éviter autant que possible les colorants, les arômes et les conservateurs artificiels.

 

Conclusion

La nutrition naturopathique met l'accent sur la consommation d'aliments entiers, biologiques et de haute qualité, tout en évitant les substances nocives telles que les OGM, les pesticides et les additifs artificiels. En s'attaquant aux causes profondes des maladies et en favorisant les soins préventifs, cette approche vise à soutenir les processus naturels de guérison du corps. Donner la priorité aux aliments frais, de saison et cultivés localement, tout en adoptant des habitudes alimentaires réfléchies, peut conduire à une vie plus saine et plus équilibrée.

1 Comment


Vero Ay
Vero Ay
May 24

👍👍👍 Merci !

Like
bottom of page